mardi 3 janvier 2023

Transitio 2.0

(Première mise en ligne le 4 février 2012.)



Avertissement au 2 Janvier 2023

    Du fait de la disparition de l'ancien site, l'accès à certains documents précieux entreposés sur l'ancien site a été rompu. Je vous prie de m'excuser pour la gêne occasionnée et je vous demande de me laisser un peu de temps pour leur trouver un nouvel emplacement de stockage et restaurer les liens.


Transitio.net a déménagé sur Google !

    La première version de Transitio, mise en ligne le 4 févier 2012, a fini par disparaître car le logiciel que j'avais utilisé pour créer le site est devenu périmé et impossible à mettre à jour. La dernière fois que je l'avais consulté il avait compté plus de 845.000 lecteurs.
    
    Heureusement que j'ai créé ce blog de sauvetage à temps ! On y retrouve les 220 anciens articles de Transitio.net (qui ont été corrigés et mis à jour !), ainsi que tous les nouveaux, car TRANSITIO continue ! 



Transitio ? Pourquoi ce drôle de nom ?

    Le vieux dictionnaire Latin/Français, le Gaffiot donne la définition suivante du mot latin "transitio" : "action de passer, passage..."
    Je n'ai pas trouvé plus joli nom pour ce site dont l'objet est d'analyser la formidable période de transition que nous vivons : transition énergétique, économique et sociale.

Pourquoi Transitio ?

    L'humanité a déjà vécu maintes périodes de transitions bien sûr, mais assurément aucune n'a jamais eu l'importance de celle dans laquelle nous sommes engagés. La différence de celle-ci par rapport aux précédentes, c'est son extraordinaire enjeu : Soit la mutation profonde de nos sociétés, soit l'effondrement...

    Nous ne pouvons plus réagir aux grandes mutations de notre environnement comme nous le faisions depuis 20.000 ans. Plus possible de changer de vallée lorsque les ressources diminuent. Plus possible de découvrir de nouveaux continents ni d'exterminer, asservir ou coloniser d'autres peuples pour piller leurs ressources.
    Nous venons de réaliser que nous vivions dans un monde fini, et nous commençons de découvrir avec inquiétude que nos réserves énergétiques s'épuisent et comme si cela ne suffisait pas, le climat se réchauffe !

    Vous comprendrez mieux le problème de l'épuisement des ressources dans une société finie en regardant l'excellente petite vidéo ci-dessous.



C'est qui Transitio ?

    Ingénieur thermicien, c'est en 2003 que j'ai commencé à prendre conscience de la crise vers laquelle nous allions. Ce fut à l'occasion d'un congrès professionnel auquel j'avais assisté. Un représentant du gouvernement, le député Jean Besson (à l'époque membre du conseil supérieur de l'énergie et administrateur de GDF), missionné par la ministre de l'Industrie pour rédiger un livre blanc de l'énergie (une sorte d'état des lieux), avait introduit la journée de débat par un petit discours. Quelle ne fut pas ma surprise de l'entendre dire que le gouvernement savait très bien qu'il n'y aurait plus de pétrole d'ici quelques décennies, ou que le peu qui resterait serait hors de prix. Il précisa même que la guerre que les USA venaient de commencer en Iraq s'inscrivait dans cette perspective. Le sujet était déjà évoqué à l'époque dans mon travail, mais là c'était un représentant du gouvernement qui en faisait l'aveux.

    Etant amené à réaliser des études prospectives dans le cadre de mon travail (schémas directeurs énergie, plans climat, etc.), penser l'avenir était une nécessité. J'ai donc commencé à suivre avec la plus grande attention, la progression de cet épuisement des ressources énergétiques (fin du pétrole, du gaz, du charbon, etc.).

    Grâce à Internet il était plus facile que jamais d'accéder à de précieux documents, autant dans les grandes compagnies de l'énergie que dans les institutions internationales et les gouvernements. Très peu dans la presse mainstream, vous vous en doutez. La presse ayant de plus en plus vocation à former l'opinion qu'à l'informer, elle ne se contente la plupart du temps que de rapporter ce que des chargés de communication lui donnent. Ce disant, je ne porte pas de jugement de valeur, car lorsque l'on prend réellement la mesure du problème, on comprend la difficulté qu'il y a à en parler.

    Le fameux déni n'existe pas seulement avec le réchauffement climatique. Il est encore bien plus grand vis-à-vis de la crise énergétique. Les uns disent que l'on saura s'adapter au nouveau climat en mettant des shorts et en poussant la clim, et les autres croient dur comme fer que l'on trouvera une nouvelle énergie miraculeuse pour remplacer le pétrole (en l'occurrence, en France, c'est le nucléaire qui sert de miroir aux alouettes).

    Toutes les guerres qui ont lieu depuis plus de 20 ans, ont pour véritable objet l'énergie. Lorsqu'un conflit éclate ou menace d'éclater quelque part (Ukraine par exemple), il vous suffit de taper pétrole, gaz ou uranium, avec le nom du pays, et vous comprendrez !

    La crise économique perpétuelle, elle aussi, est une résultante de l'épuisement des ressources. Les économistes comprennent peu à peu (pas assez) que la fameuse croissance infinie nécessaire pour équilibrer le marché (remboursement des dettes), ne reviendra jamais plus. (Vous avez regardé la vidéo ?).

    Etant passionné d'histoire, de philosophie et même de psychologie, j'ai très vite compris que cette transition énergétique allait provoquer une transition sociétale majeure, sans commune mesure avec les périodes de transition précédentes que l'humanité avait traversées. (La dernière glaciation a réduit l'humanité de moitié, mais à l'époque nous n'étions que quelques centaines de milliers d'individus.) Raison pour laquelle j'ai de plus en plus souvent abordé des sujets de société, en plus des sujets relatifs à l'énergie.

    La grande différence de notre époque par rapport aux précédentes, c'est que nous bénéficions d'un savoir extraordinaire et (normalement) de notre expérience transmise par l'étude de l'histoire.

    Alors voilà, Transitio, c'est cela ; des années d'études de la transition, des centaines de documents précieux dans mes archives et de temps à autres un nouvel article.

A l'origine du site, je concluais ainsi cette page de bienvenue :

"Vivons cette transition, ce passage, comme une heureuse opportunité et non comme une triste fatalité. Une formidable occasion pour les sociétés humaines d'évoluer...

L'avenir doit redevenir ce qu'il était autrefois, c'est à dire une source d'espoir, un projet. Ne gardons des legs du passé que le meilleur, enrichissons-nous des plus belles idées du présent et sourions à l'avenir.

L'avenir commence aujourd'hui !"

Alors bienvenue sur Transitio ! 

 

Petite mise à jour en 2022 : 

    Hélas, je ne suis plus aussi optimiste à présent. Pourtant, en 20 ans, énormément de choses sont allées dans le bon sens, principalement dans les domaines scientifiques et techniques et la date fatidique de la catastrophe climatique recule sans cesse depuis 50 ans. Mais dans le domaine de la pensée, c'est autre chose. Nous ne parvenons pas à nous libérer de certains déterminismes pesants hérités de notre longue évolution. Nos politiques se comportent comme s'ils vivaient encore au 19ème siècle, mais ils disposent des terribles moyens du 21ème. Quant à la population, comment ne pas constater avec inquiétude son ignorance grandissante, révélée par la pandémie de la COVID, et sa progressive mise à l'écart ?




Quelques conseils 😊
  • L'ancien site n'est hélas plus en ligne, raison pour laquelle certains lien des articles de ce blogs risquent d'être rompus quand ils menaient vers des articles de l'ancien site. J'essaie de restaurer les liens au fur et à mesure.
  • Sur ce blog, on retrouve les articles par années, dans le menu à droite.
  • Transitio se trouve aussi sur une page Facebook sur laquelle je partage des infos que je juge intéressantes et où je publie également les articles de ce blog.
La page Facebook de Transitio !

lundi 2 janvier 2023

Vladimir et Volodymyr, Stop this fucking war !

 Arrêtez cette saloperie de guerre !


Vladimir et Volodymyr, Stop this fucking war !


Pétition européenne

    Cette nuit, au cours d’une insomnie, j’ai imaginé que j’allais créer une pétition européenne, en commun avec un citoyen allemand, de préférence, pour demander l’arrêt de cette saloperie de guerre. Pourquoi un ou une Allemande ? C'est tellement évident !

Cette pétition pourrait ressembler à cela :

Appel aux peuples frères de Russie et d’Ukraine

    Nous "XXX XXXX", Allemand et Bertrand Tièche, Français ; représentants de deux peuples frères, que nos gouvernants ont autrefois précipité dans deux guerres mondiales atroces ; nous qui sommes tous deux citoyens européens parmi 448 millions ; nous demandons solennellement aux peuples frères Russes et Ukrainiens de déposer les armes et de négocier la paix.
    Amis Russes et Ukrainiens, débarrassez-vous de vos haines nationalistes qui sont aussi anachroniques qu’obscènes. Arrêtez de vous faire manipuler par vos oligarques qui vous précipitent dans une guerre fratricide, comme celles que nous, Français et Allemand, avons connues.
    Nous aussi nous avons eu des territoires morcelés tantôt chez l’un, tantôt chez l’autre, au gré des guerres d’agressions menées par nos maîtres. Maintenant celles-ci sont derrière nous.
    Contrairement à ce qu’a prétendu récemment Dmitri Medvedev dans son délirant Tweet (1), la France et l’Allemagne ne se feront pas la guerre en 2023, ni en 2024, ni jamais !
    Ne vous vexez pas si nous parlons de vos oligarques. Nous reconnaissons avoir aussi les nôtres, qui sont presqu’aussi nuisibles que les vôtres. Néanmoins, notre force commune, c’est l’Europe.
    Ne riez pas de l’Europe, c’est le plus grand progrès civilisationnel qu’il y ait eu depuis des siècles.


Amis Russes,

    Nous savons que beaucoup parmi vous souffrent de cette situation. Beaucoup ont peur de ce qui risque d'arriver. Vous aussi, comme nous vous êtes les otages de votre oligarchie, mais aussi ceux d'une grosse partie de vos concitoyens qui ont le goût de la servitude. Votre souffrance et votre désespoir, je les connais, non-pas parce que les infos me l'on dit, mais parce que j'ai une amie Russe vivant en Russie.

    Rappelez-vous que la seconde guerre mondiale est terminée et que vous avez payez cher le prix du sang pour figurer parmi les gagnants. Alors n'écoutez pas vos gouvernants qui vous entretienne dans l'illusion d'une guerre à terminer et qui mènent une politique impérialiste périmée.

    Votre gouvernement prétend combattre des nazis en Ukraine ? Alors demandez-vous pourquoi celui-ci soutient et finance tous les partis fachistes nationalistes d’essence nazi en Europe ? Pour semer la division ? Briser l'Europe ? Mais l'Europe est le seul exemple intelligent d'union entre des peuples différents qui n'ait jamais été réalisé ! L'alternative, c'est quoi ? Les USA ? La Chine ? Surement pas votre simulacre de Fédération.

Petit rappel pour les lecteurs français

    Votre gouvernement se plaint du désamour des pays limitrophes que vous appeliez autrefois « pays frères » ? Mais pour éviter qu’un frère ou une sœur ne s’éloigne de vous, il faut savoir s’en faire aimer. C’est une des conditions de la vraie fraternité, les deux autres sont de lui accorder la liberté et l’égalité.

    Nous, Allemands et Français, grâce à l’Europe, nous avons appris à nous aimer et à nous respecter, n’en déplaise à Dmitri Medvedev.


Vous voulez vraiment savoir pourquoi la Russie fait la guerre à l’Ukraine ?

L’Ukraine est (2) :

  • 1ère en Europe dans les réserves de minerais d’uranium ;
  • 2ème place en Europe (10ème place mondiale) en termes de réserves de minerai de titane ;
  • 2ème place mondiale en termes de réserves explorées de minerais de manganèse (2,3 milliards de tonnes, soit 12 % des réserves mondiales) ;
  • 2ème plus grande réserve de minerai de fer au monde (30 milliards de tonnes) ;
  • 2ème place en Europe en termes de réserves de minerai de mercure ;
  • 3ème place en Europe (13ème place mondiale) dans les réserves de gaz de schiste (22 billions de mètres cubes) ;
  • 3ème place mondiale dans l’exportation de fer ;
  • 4ème au monde par la valeur totale des ressources naturelles ;
  • 4ème exportateur au monde de turbines pour centrales nucléaires au monde ;
  • 7ème place mondiale dans les réserves de charbon (33,9 milliards de tonnes) ;
  • 10ème place mondiale dans la production d’acier (32,4 millions de tonnes).

L’Ukraine est un aussi un pays agricole qui est : 

  • 1ère en Europe en termes de superficie de terres arables ;
  • 3ème place mondiale par la superficie du sol noir (25% du volume mondial) ;
  • 1ère place mondiale dans les exportations d’huile de tournesol et de tournesol ;
  • 2ème place mondiale dans la production d’orge ;
  • 3ème place mondiale de producteur de maïs au monde ;
  • 4ème place mondiale de pommes de terre au monde ;
  • 5ème place mondiale de producteur de seigle au monde ;
  • 9ème place mondiale dans la production d’œufs de poule. 🐓

    Autre point important, le Donbass, que votre gouvernement veut libérer des "nazis ukrainiens", ne représente peut-être que 5% du territoire ukrainien mais il fournit, malgré son état déplorable, 20% du PIB du pays et assure 25% de ses exportations…


La Crimée ?

    Un mot sur la Crimée que votre gouvernement vous a fait annexer en 2014. La Crimée a fait partie pendant près de 10 siècles du monde grec devenu romain puis byzantin, pour rejoindre au 15ème siècle l'Empire ottoman. C’est seulement à la fin du 18ème, au terme de la guerre russo-turque de 1768-1774, que le khanat de Crimée, jusqu'alors vassal de l'Empire ottoman, passa dans la sphère d'influence russe via le traité de Küçük Kaynarca !

    Rappelez-vous que la France fit même la guerre à l’Empire Russe de 1853 à 1856 aux côtés de l'Empire ottoman, du Royaume-Uni et du royaume de Sardaigne pour calmer l'expansionnisme de l'impérialisme russe ! Le plus drôle dans toute cette histoire, c’est que c’est la Russie soviétique qui en 1954, a rattaché par un décret la Crimée à la république socialiste soviétique d'Ukraine ! (3)

    Alors amis Russes, voulez-vous savoir la vraie raison de l’annexion en de la Crimée en 2014 ? Regardez la carte ci-dessous, qui représente les réserves d’hydrocarbures situées dans la Mer Noire, au large de la Crimée…(4)


Amis Ukrainiens,

    Nous comprenons votre peur de la Russie. Mais vous rendez-vous compte que votre nationalisme est l’image inversée du nationalisme russe ? Le nationalisme est un fléau qui tue et qui a déjà manqué de détruire le monde par deux fois !
    Vous ressemblez tellement aux Russes ! Jusqu’à votre président Volodymyr qui n’a rien à envier à Vladimir au niveau de la corruption, comme l’ont révélé les Pandora Papers en octobre 2021 ! (5)
    Vous avez élu un type qui s’est rendu célèbre chez vous en faisant semblant de jouer du piano avec son pénis et qui s’est fait passer pour un politique intègre par le biais d’une série télévisée ! (6) Était-ce bien sérieux de votre part ?
    Votre président va jusqu’à rêver d’entraîner l’Europe dans votre guerre, comme il a encore récemment tenté de le faire avec la ridicule histoire des missiles tombés en Pologne ! (7)

Le déni du passé

    Amis Ukrainiens, comme vos frères Russes, vous vivez dans le déni de votre passé. Vous n’avez pas fait le travail de mémoire que nous avons réalisé de notre côté sur l’esclavage, la colonisation ou la collaboration. Pire, votre nationalisme exacerbé vous a même poussé à réhabiliter un de vos pires criminels de guerre, le tristement célèbre Stepan Bandera !

    Vous voulez intégrer la démocratie européenne en défendant des "valeurs" nationalistes et xénophobes ? De plus, vous jetez aux oubliettes de l’histoire les crimes contre l’humanité commis par vos compatriotes à la solde des Nazis durant la guerre !
    La légion ukrainienne de Bandera est à présent idéalisée parce qu’elle a combattu les Russes ! Peu importe que du 30 juin au 5 juillet 1941 à Lvov, elle ait participé avec les nazis à un important massacre de Juifs ! Les Juifs étaient selon Bandera l'avant-garde de « l'impérialisme moscovite » en Ukraine, (alors que chez nous, les collabos les accusaient d’être à la solde des Américains !). Quand foutra donc-t-on la paix aux Juifs ???

    Silence donc sur l’accueil enthousiaste fait à l'armée allemande considérée « libératrice » en juin/juillet 1941, par une grande partie de la population ukrainienne fanatisée par son clergé !

Accueil des Allemands par les Ukrainiens en 1941

    Silence sur le massacre Le 28 avril 1943, de la quasi-totalité de la population juive de la région Galicie (Ukraine de l’Ouest) par la division « SS Galizien » composée majoritairement de volontaires d’origine ukrainienne de la région !

Et la liste est encore longue de toutes ces horreurs nationalistes ! Tout ce déni, c’est un véritable cadeau pour alimenter le discours de Vladimir ! (8)


Alors oui, désolé, mais il y a bien des néonazis chez vous !

    Contrairement à ce que nos propres chaînes de médias nous assènent en France (puisque nous vous soutenons tous aveuglément contre l'asperger du Kremlin) (29), nous savons qu’il y a des nazis chez vous.
    Ce n’est pas Russia Today qui me l’a appris, mais la respectable télévision anglaise ! Je me souviens en effet de ce reportage du 1er mars 2014 réalisé par Gabriel Gatehouse de BBC Newsnight sur les liens entre le nouveau gouvernement ukrainien et les néo-nazis ! (9)


    Lisez également cet autre article de mars 2014, publié dans le journal anglais The Guardian ! Il explique commet « La lutte extérieure pour dominer l'Ukraine a mis les fascistes au pouvoir et amené le pays au bord du conflit » (10)

    Jusqu’au 24 juillet 2019, le fondateur et premier commandant du bataillon néonazi Azov était le député du peuple Andriy Biletsky (11). Biletsky est le cofondateur de « l'Assemblée sociale-nationale », dont les objectifs sont « la protection de la race blanche en créant un système de « nationocratie » antidémocratique et anticapitaliste » et l'éradication du « capital spéculatif sioniste international ». En 2010, Biletsky avait déclaré que c'était la mission de la nation ukrainienne de " mener les races blanches du monde dans une dernière croisade… contre les Untermenschen dirigés par les Sémites " (12).

    Alors oui, chers amis ukrainiens, il y a des putains de nazis chez vous et Vladimir s’en réjouit pour justifier sa guerre contre vous auprès de son malheureux peuple !

 

Votre chemin sera encore un peu long vers la démocratie

    Vous voulez intégrer l’Europe démocratique ? Vraiment ? Le nationalisme n'est pas soluble dans l'Europe. Le nationalisme est un cancer mortel. Non seulement vous interdisez le parti communiste chez vous, mais aussi les idées communistes, quelles que fussent leurs applications, idées qui font malgré tout partie du corpus humaniste et qui ont permis les luttes ouvrières des temps modernes dans tous les pays, ainsi que de nombreux progrès sociaux ! Même vos amis Américain ont un parti communiste chez eux ! (13)


Nos amis américains

    Parlons de nos amis communs américains. Avez-vous réellement cru qu’ils allaient vous faire accéder à la démocratie ? Leur démocratie fantoche vous fait-elle vraiment envie ? Sérieusement ? Avez-vous vu comment ils ont offert la démocratie à l’Irak ? 500.000 morts ! (14). Les Russes sont des clowns à côté de nos amis américains qui mettent le monde à feux et à sang depuis des décennies ! La liberté dont parlent à tort et à travers nos amis américains, ce n’est que la liberté de commercer, la liberté de pomper votre gaz (15) ou de construire de nouvelles centrales nucléaires chez vous ! (16)

« Que l’Europe aille se faire foutre ! » C’est clairement ce qu’avait dit la secrétaire d'État adjointe Victoria Nuland à l'ambassadeur des États-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt en février 2014. (17)

    Vous voyez, amis ukrainiens, où vous a conduit votre subordination à votre nouveau maître américain ?

 

Amis américains (Comment ne pas penser à vous dans ce chaos que vous avez provoqué ?)

    Laissez-nous tranquilles et par pitié restez chez vous ! Arrêtez de semer le chaos partout dans le monde !

    Vous êtes quasiment en guerre permanente depuis votre création ! Chez vous, les portes du temple de Janus seraient toujours restées ouvertes ! (18)

    Vous avez même fait la guerre contre la France de 1798 à 1800, parce que vous refusiez de payer la faramineuse dette que vous deviez à mon pays, grâce auquel vous aviez gagné votre guerre d’indépendance contre les Anglais. Vous prétextiez que c'était parce que notre régime politique avait changé !
    Les Argentins auraient dû vous répondre la même chose lorsque vous les avez obligés à rembourser l’argent que la dictature avait obtenu de vous pour les opprimer ! (Lors du retour de la démocratie en 1983, le gouvernement hérita d’une dette de 45 milliards de dollars, alors qu’elle ne s’élevait qu’à 8 milliards de dollars au moment où la junte militaire avait pris le pouvoir en 1976 ! L'Argentine continue de payer les conséquences du remboursement de l'argent que vous avez accordé à ses bourreaux, pour satisfaire les théories économiques destructrices de Milton Friedman et de ses Chicago boys !)

    Vous n'aimiez plus la France en 1798 et ce d'autant plus que la Convention républicaine avait aboli l'esclavage le 4 février 1794 ! (19) Comment ne pas oublier en effet que la création de votre pays repose sur deux crimes fondateurs, le génocide des Amérindiens et l’esclavage ! Quand je pense qu’il aura fallu attendre 1965 pour que les noirs aient les mêmes droits civiques que les blancs aux USA, je suis sidéré ! (20) Et vous continuez de donner des conseils à propos de la démocratie ?

    Mais cette petite guerre franco-américaine oubliée ne fut qu’une "bagatelle". Que dire de votre guerre contre le Royaume Uni en 1812 pour annexer Le Canada ? (21) Pas de chance, les Anglais ont tenu bon cette fois.

    Les Mexicains ont eu moins de chance avec vous en 1848, puisqu’ils ont perdu la guerre et qu’ils vous ont cédé la moitié de leur pays ! (22) Avec le traité de Guadeloupe Hidalgo signé le 2 février 1848, le Mexique céda aux États-Unis le Texas, la Californie, l'Utah, le Nevada, le Colorado, le Wyoming, le Nouveau-Mexique et l'Arizona ! (23)

(Vraiment pas de chance pour les Mexicains car c'est en 1849 que débuta la ruée vers l'or californien et en 1901 que le pétrole jaillit au Texas !)

Voir cette jolie carte animée « Territorial Evolution of the United States » (24)


 

    Une de vos guerres parmi les plus dingues, c’est la seconde guerre de l'opium qui eut lieu entre 1856 et 1860, au cours de laquelle, aux côtés de la Russie, vous avez soutenu le Royaume Uni et la France contre la Chine ! Le but de cette seconde guerre, dite de l’opium, était d’imposer ce commerce à l'empire mandchou de la dynastie Qing ! Une guerre pour protéger le commerce de la drogue ! (25) LOL !

    Je ne vais pas continuer ici la liste car cela prendrait trop de pages ! Je vous conseille cette page de Wikipédia sur laquelle vous découvrirez même des guerres dont vous n’avez jamais entendu parler ! (26).

    Bon, OK, vous en avez fait deux à cause de nous (désolé et merci), mais ça devrait vous dissuader de semer le chaos en Europe comme vous le faites, non ?

    J'ai été gentil avec vous, car je ne donnerai pas d'infos détaillant le nombre de coups d‘état fomentés à travers le monde par les USA, y compris contre des démocraties, parce que vous pourriez finir par croire que je vous en veux ! (Ce qui n'est pas le cas, je cherche seulement à comprendre et faire comprendre.)

    Avouez, honnêtement, que de nos jours, à côté de vous, les Russes sont des comiques troupiers ! Pour le moment seulement, car à chaque instant le solitaire du Kremlin accablé du syndrome d'asperger, (29) donc sans beaucoup d'empathie (pour faire court), peut appuyer sur le bouton qui fera tomber le rideau nucléaire...

    Mais je sais hélas que votre gouvernement ne changera pas car, tout comme celui des Russes, il applique stupidement la logique anachronique de l’Empire que vous n'avez jamais cessé de mener depuis votre création et qui fait tant horreur à l'Europe à présent.


La logique de l'Empire...

Thucydide

    Mes lectures "classiques" m'ont aidé à comprendre depuis déjà bien longtemps, les rouages de la mécanique humaine. En histoire, les notions de bien et de malcomme celles de bons et de méchants sont des notions inadéquates, contre-productives, voire puériles (30).
    Qui a eu le plaisir de livre l'ouvrage majeur de l'historien grec Thucydide traitant de la guerre du Péloponnèse, en sait plus sur la notion d'Empire que n'importe quel journaliste parisien faisant partie des "milieux autorisés", à penser (comme le précisait Coluche) et fabricant le "prêt-à-penser". Cette logique de l'empire pensée par les Athéniens a donné lieu à la conceptualisation de ce que l'on appelle l'ordre mélien.

L'ordre mélien

    La leçon donnée par les ambassadeurs Athéniens aux Méliens (lire l'extrait) a donné naissance au concept d'ordre mélien. L’ordre mélien c’est celui de la force qui prime sur le droit. Comme l'expliquèrent les Athéniens : « Ce qu’il faut c’est négocier le possible avec réalisme de part et d’autre, sans perdre de vue, vous comme nous, que dans la logique humaine, le droit tranche, si les forces s’équilibrent, sinon le fort décide du possible et le faible s’en accommode. » (27)

    En résumé, l’ordre mélien en diplomatie, c’est la loi du plus fort.

    Traumatisée par les deux guerres mondiales qu'elle avait provoquées, l'Europe a longtemps choisi une certaine neutralité lors des conflits des décennies passées (sauf injonction américaine). L'Europe ne rêvait petitement que d'un monde basé principalement sur le commerce (et un tout petit peu sur la culture), se donnant bonne conscience en envoyant de-ci de-là de l'argent pour payer les pots cassés lors des guerres des autres.
    Son ami américain veillait bien à ce qu'elle ne rêve pas de choses plus grandes ("Fuck the UE" a dit en 2014 la secrétaire d'État adjointe Victoria Nuland à l'ambassadeur des États-Unis en Ukraine)

    Ce faisant, l'Europe a peut-être commis la même erreur que les Méliens lors de la guerre du Péloponnèse, quand ceux-ci refusèrent de choisir entre le camp d'Athènes et celui de Spartes. Car dans le camp d'en face, la logique de l'empire allait en augmentant.

    L'ordre mélien est cependant une régression, car il n’en a pas toujours été ainsi.


L'ordre Westphalien

    L'ordre westphalien renvoie aux traités de Westphalie de 1648, entérinant plusieurs traités négociés au cours des années précédentes par les États européens, par suite de la guerre de Trente ans qui ravagea les États allemands et de la guerre d’indépendance des Pays-Bas espagnols. Ce fut la première tentative en Europe de faire primer le droit sur la force dans les relations internationales. Pour la première fois dans l’histoire, les représentants des États du continent européen s'assirent à une table de négociation et fixèrent conjointement les limites de souveraineté de chacun.

    La paix de Westphalie constitua ainsi une préfiguration des conférences interétatiques qui se sont tenues à l’issue des conflits ultérieurs tout au long de l'époques moderne. Mais l'ordre westphalien ne peut exister qu'en présence d'Etats développés, raisonnables et surtout conscients de l'avantage que peut procurer cette prédominance du droit international. (28)

L'ordre westphalien, c'est ce que nous aimerions retrouver.


Guerre froide

    Les USA à la Russie s'opposent depuis 70 ans comme le firent Sparte et Athènes. L'Ukraine, comme l'île de Mélos lors de la guerre du Péloponnèse, n'est qu'un pion dans ce conflit.


Conclusion ?

    Il n'y en a pas. Tout cela risque de finir très mal. Je n'écrirai pas ma pathétique pétition européenne.

    Citoyens du monde, cette guerre n’est pas la vôtre. Pas un instant il est vraiment question de démocratie dans ce conflit, comme on vous le ressasse tous les jours !

Vladimir et Volodymyr, c'est bonnet blanc et blanc bonnet...

    On ne voit pas les frontières depuis l’espace. Les frontières sont une invention de berger pour parquer les troupeaux. Et vous savez comment finissent les troupeaux ? 

    Les nations n'existent pas. Ce ne sont que des concepts, des outils pour penser les groupes humains, des réalités imaginaires, des architectures sociales ; tout comme les états ou les religions. Au départ, ce n'était juste que des trucs pour organiser un peu mieux des groupes humains importants. Aujourd'hui, dans notre monde clos, aux ressources limitées, aucun pays ne peut s'en sortir seul. La solidarité n'est pas une idée de doux rêveur, c'est une nécessité vitale pour que nous nous en sortions tous !

    Alors arrêtez de vous exciter ou de pleurer devant vos télés et faites comprendre d'une manière ou d'une autre à nos maîtres et aux psychopathes qui les servent, qu'ils doivent rengainer leurs canons et leur petites bites (y compris pour jouer du piano Volodymyr).


Vladimir et Volodymyr, Stop this fucking war !


Sources :

  1. https://www.lefigaro.fr/international/quatrieme-reich-guerre-en-europe-fin-du-dollar-les-predictions-hallucinantes-de-dmitri-medvedev-pour-2023-20221227
  2. https://lpost.be/2022/02/24/strategie-geopolitique-pourquoi-lukraine-compte-t-elle-tant-pour-vladimir-poutine/
  3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Crim%C3%A9e
  4. https://www.rts.ch/info/monde/12901428-les-reserves-de-gaz-en-ukraine-un-enjeu-sousterrain-de-linvasion-russe.html
  5. https://www.rfi.fr/fr/europe/20211003-les-pandora-papers-r%C3%A9v%C3%A8lent-l-%C3%A9vasion-fiscale-de-plusieurs-chefs-de-gouvernement
  6. https://youtu.be/2-UiadUOrfk
  7. https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/missile-en-pologne-pourquoi-le-president-ukrainien-persiste-t-il-a-accuser-les-russes_5482224.html
  8. https://visegradpost.com/fr/2019/03/03/le-nationalisme-ukrainien-et-ses-demons-du-passe/
  9. https://youtu.be/5SBo0akeDMY
  10. https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/mar/05/clash-crimea-western-expansion-ukraine-fascists
  11. https://en.wikipedia.org/wiki/Andriy_Biletsky Je vous donne la version anglaise plus honnête que la version française. On se demande bien pourquoi.
  12. https://en.wikipedia.org/wiki/Untermensch#Nazi_propaganda_and_policy
  13. https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_communiste_des_%C3%89tats-Unis_d%27Am%C3%A9rique
  14. https://www.lepoint.fr/monde/les-500-000-morts-de-la-guerre-en-irak-18-10-2013-1745327_24.php
  15. https://www.usinenouvelle.com/article/l-ukraine-signe-un-accord-avec-chevron-dans-les-gaz-de-schiste.N1293402
  16. https://www.world-nuclear-news.org/Articles/Ukraine-pushes-for-domestic-uranium-supply
  17. https://www.bbc.com/news/world-europe-26079957
  18. https://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_de_Janus
  19. https://www.revolutionfrancaise.website/2020/10/27-octobre-1789-necker-invite-diner.html
  20. https://fr.wikipedia.org/wiki/Voting_Rights_Act_de_1965
  21. https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_anglo-am%C3%A9ricaine_de_1812
  22. https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_am%C3%A9ricano-mexicaine
  23. https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Guadalupe_Hidalgo
  24. https://youtu.be/mbuaMaJ2SMA
  25. https://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_guerre_de_l%27opium
  26. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis
  27. https://eduscol.education.fr/odysseum/autour-du-dialogue-des-atheniens-et-des-meliens-dans-la-guerre-du-peloponnese-de-thucydide-la
  28. http://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/westphalien-westphalienne-post-westphalien#:~:text=L'ordre%20westphalien%20correspond%20%C3%A0,th%C3%A9oriquement%2C%20%C3%A0%20celles%20des%20nations.
  29. https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/un-rapport-du-pentagone-conclut-que-vladimir-poutine-serait-atteint-du-syndrome-dasperger
  30. https://www.revolutionfrancaise.website/2021/02/lhistoire-la-verite-le-bien-le-mal-et.html



mercredi 31 août 2022

Une crise énergétique prévue depuis tant d'années, tant d'années d'inaction.

Important.

    Cet article a été publié pour la première fois le 14 mai 2011 sur le premier site de Transitio. Il se trouve toujours à la même date sur ce nouveau site.

    Je le remets en tête, juste après la page d'accueil, car c'est un article très important, au regard de ce que nous vivons actuellement. Nous entrons en effet à présent dans la partie la plus difficile de la transition énergétique, c'est-à-dire, la crise.

    Je suis las de lire et entendre, à droite comme à gauche, autant d'âneries sur ladite crise énergétique. Vous découvrirez en lisant l'article ci-dessous que cette crise était prévue et redoutée depuis longtemps.

    Certains expliqueront tout par la guerre en Ukraine, ce qui bien sûr est en grande partie faux. La guerre en Ukraine n'est même probablement qu'un funeste épisode de guerre pour l'énergie et les ressources, que mènent nombre de pays depuis plusieurs décennies. Il suffit de s'informer de connaître les ressources énergétiques de l'Ukraine (Uranium et gaz) pour voir autrement cette guerre absurde. Lisez mon Post Scriptum sur le sujet à la fin de cet article.

Voici mon article publié en 2011, à propos de documents émanent du gouvernement publiées en 2008...






2003

    La transition énergétique est un sujet grave que j’ai vu apparaitre depuis plusieurs années dans nombre de documents officiels.

    Il semble en effet que dans les milieux "bien informés", tout le monde sache depuis un bon moment que nous vivons les dernières années de l’énergie à bon prix, et ce, en raison du proche épuisement des énergies fossiles.

    Je me souviens avoir entendu en 2003 M. Jean Besson, parlementaire en mission dans le cadre du Débat national sur les énergies, introduire une journée de débat sur l'énergie à Lyon, en disant haut et clair que le gouvernement avait acté le fait qu’il n’y aurait plus de pétrole dans 40 ans ! Il avait même ajouté que la guerre qui débutait alors en Irak s'inscrivait dans cette perspective.

    Ces vérités qui dérangent n’ont cependant pas figuré dans son rapport remis à la ministre de l’époque, Mme Nicole Fontaine en octobre 2003 (Désolé, au 09/04/21, l'article évoquant ce rapport a disparu du site d'Energie Plus. Son adresse était la suivante : http://www.energie-plus.com/news/fullstory.php/aid/1263.html)

2008

    Un des meilleurs exemples de ce que j’avance ici, est bien le rapport de la commission énergie remis au premier ministre du gouvernement Français en 2008 : « Perspectives énergétiques de la France à l’horizon 2020-2050 »

Je mets ce document à votre disposition !

Télécharger le document

Le site n'est pas sécurisé en https (ce sont les archives du gouvernement) mais le lien est toujours actif et sûr au 04/11/2022 :
http://archives.strategie.gouv.fr/cas/system/files/rapport_energie_synthese_volume_1.pdf


Lisez-le absolument !

    Si un écologiste de l'époque avait dit la même chose que ce que l'on peut lire dans ce document, il aurait été accueilli par les quolibets et les sarcasmes habituels !

    Le rédacteur de ce rapport est Jean Syrota, lisez sa bio sur wikipedia, ce n’est pas vraiment un écolo prônant la décroissance : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Syrota

    Je vous propose les deux extraits ci-dessous, tirés de l’avant-propos de ce volumineux rapport.

    Lisez-les, et de grâce, cessez de prendre les écolos pour des allumés ou des terroristes, quand certains disent tout haut ce que d'autres murmurent tout bas, au sein même du gouvernement !

Lisez ces extraits édifiants :

Page 11 :

"Le paradigme a changé, depuis que le réchauffement climatique est devenu une réalité établie. À la crise possible, évitable, survenue puis surmontée, récurrente et finalement bénigne, jusqu’à la prochaine, a succédé un nouvel horizon mental, conceptuel, et donc politique.

Les hydrocarbures n’ont certes pas cessé de se raréfier, puisque disponibles en quantités finies, soumis aux aléas géostratégiques, comme les autres matières premières. Encore que les phénomènes s’accélèrent et que les horizons de danger paraissent se rapprocher : la croissance de la population mondiale et celle des économies émergentes (en premier lieu de la Chine) vont accroître rapidement la demande mondiale d’énergie, alors que l’on peut s’interroger sur la possibilité de repousser durablement les limites de ces ressources. Pour autant, la date du « peak oil » (moment où l’offre de pétrole commence à décliner) demeure incertaine et il n’est pas sûr qu’il ne survienne pas à cause du déclin de la demande pour d’autres motifs que l’insuffisance de la ressource."

(Nota au 09/04/2021 : Les "autres motifs", causes d'un ralentissement de la croissance et de la réduction de demande d'énergie, furent par exemple la crise économique de 2008 et de nos jours la pandémie mondiale de la COVID19.)

 

Page 13 :

"Il faut insister à nouveau sur la nécessité d’un effort massif et constant. Les scénarios que la commission Énergie a étudiés à l’aide de différents modèles donnent tous le même résultat. Une des dimensions commence à être bien connue et acceptée en France et au niveau mondial : la poursuite des errements actuels (scénarios dits « tendanciels ») est le chemin le plus court et le plus certain vers des perspectives de catastrophes mondiales.

Aucune correction spontanée n’est envisageable ; il faut agir avec détermination et sans délai, comme le prévoit l’Union européenne pour 2020. L’inaction ne laissera ouverte à terme qu’une alternative : changer de société par la force ou la voir disparaître, plutôt que de choisir aujourd’hui démocratiquement des développements souhaitables et possibles ménageant les intérêts de chacun, et d’abord les libertés – en particulier en matière de propriété et de mobilité.

L’autre leçon est moins connue et appellera une pédagogie à laquelle les acteurs politiques, mais aussi sociaux, devront d’urgence se livrer : les évolutions vraisemblables de la technique et les efforts raisonnables qu’on peut demander au pays sans compromettre sa croissance ni bouleverser son existence aboutissent, à un horizon de quinze ans, puis en 2050, à un niveau de réduction des gaz à effet de serre à peine égal à celui nécessaire pour nous faire quitter la zone de danger (en escomptant que les autres pays fassent de même)."

Le rapport dans son entier est consultable dans les archives du Centre d’Analyse Stratégique, à l'adresse suivante :

http://archives.strategie.gouv.fr/cas/system/files/rapport_energie_synthese_volume_1.pdf

Transitio veille et sauvegarde

09/04/21 : L'adresse de ce document changeant régulièrement, vous pouvez également consulter l'exemplaire que j'ai conservé précieusement, en cliquant sur l'icône ci-dessous.


Cliquez sur l'icône "pdf" (Et insistez si vous avez un message d'erreur du serveur)

 

Il était complété par de nombreux volumes qui hélas ont presque tous disparu. Il en reste quelques-uns à l'adresse ci-dessous

http://archives.strategie.gouv.fr/cas/content/les-perspectives-energetiques-de-la-france-l%E2%80%99horizon-2020-2050-0.html (lien mis à jour le 09/04/21)

    Prenez le temps de lire ces documents rédigés par des experts. Peut-être aurez-vous alors une lecture plus éclairée de l'actualité de l'énergie.

    Et peut-être aussi en aurez-vous assez que l'on s'adresse à vous comme à des petits enfants. La transition énergétique est un problème qui se résume ainsi pour nos élites : "Comment pourront-elles gérer cette inévitable transition, tout en gardant les rênes du pouvoir ?"

    Les solutions des énergies renouvelables, par exemple, posent un véritable problème, car du fait de leurs natures, elles sont difficiles à centraliser entre les mains de quelques compagnies, comme pour le nucléaire ou le pétrole. Pire encore, elles sont inépuisables et certaines n'ont même pas vraiment de valeur marchande !

    Comprenez-vous pourquoi l'écologie politique pose un problème ?

    Selon un rapport des Nations Unies publié le 10 mai 2011, l'énergie solaire et éolienne, la biomasse et l'hydroélectricité pourraient représenter près de 80% de l'approvisionnement énergétique mondial d'ici 2050, si les Etats mettaient en place des politiques permettant d'exploiter le potentiel de ces énergies renouvelables !

Lien vers le centre d'actualité de l'ONU : http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=25217&Cr=climat&Cr1


Pensez-vous vraiment que les Etats feront ce choix ?

Entre nous ?

....Les écologistes ? Rien que des écoloterroristes, comme disait Sarkozy !

 

Mise à jour au 22 juillet 2022 :

J'ai vu passer aujourd'hui sur la page Facebook du Shift project, une interview de Jean-Marc Jancovici sur BFM TV.

Il évoque tout ce que je sais déjà depuis près de 20 ans et la journaliste lui attribue le mérite d'avoir dit tout cela il y a 10 ans. Mais passons...

Regardez et surtout écoutez la vidéo ! Cliquez sur l'image.

 

Conclusion ?

"L’inaction ne laissera ouverte à terme qu’une alternative : changer de société par la force ou la voir disparaître"

    Depuis 2008, rien n'a été fait d'utile pour nous préparer au choc, sinon préserver les intérêts des actionnaires des grandes compagnies de l'énergie.



Post Scriptum ;

Guerre en Ukraine, guerre pour l'énergie ?

Je ne me prends pas pour un géopoliticien. Je sais juste pour quelles raisons des guerres ont eu lieu en Irak ou en Lybie. Alors voici justes quelques infos concernant l'énergie et l'Ukraine :

Vous pouvez également lire cet article de 2014 traitant de la "Géopolitique énergétique dans la mer Noire", en cliquant sur l'image ci-dessous :


    Vous voulez en apprendre plus ? Tapez les mots gaz ou uranium à côté du mot Ukraine, dans la barre de recherche de votre navigateur WEB...