samedi 2 mars 2013

Quand l’Europe sauve ses banques, qui paye ?




Je ne sais pas, je ne sais plus, si je dois vous inviter à regarder ce reportage diffusé le 26 février 2013 sur Arte.


Il a été réalisé par un essayiste en économie allemand, Harald Schumann.


Non franchement, je ne sais pas, je ne sais plus…


Ce brillant travail d’investigation, constitue une preuve de plus de l’extraordinaire absurdité du système économique dans lequel nous vivons.
L’injuste crise financière que nous traversons est en train de mettre à genoux les peuples européens, et avant peu, si nous continuons de subir sans rien dire ni faire, l’Europe s’effondrera, et plus grave encore, ce qui reste de démocratie disparaitra.


Alors, non, je ne sais pas, je ne sais plus. Peut-être est-il mieux que vous regardiez TF1 et que vous éteignez à jamais la lueur d’espoir que follement vous gardiez en vous.


Vous voulez que cette lueur devienne un incendie ? Alors regardez cette vidéo, cherchez l’information partout ailleurs que dans les médias institutionnels et allez aux prochaines manifs !
Et n'oubliez pas de signer la pétition pour demander un audit de la dette ! Audit citoyen de le dette


Voici la présentation de ce reportage que l’on peut lire sur le site d’Arte :

50 milliards d'euros en Grèce, 70 milliards en Irlande, 40 milliards en Espagne : au sein de la zone euro, les États se sont vus contraint les uns après les autres - moyennant des sommes astronomiques - de venir en aide aux banques pour compenser les pertes subies suite à des prêts pourris. Mais qui sont les bénéficiaires de telles opérations ?

C'est en posant cette question très simple qu'Harald Schumann, essayiste en économie et brillant journaliste, sillonne l'Europe. Et obtient des réponses pour le moins sidérantes. Car ceux qui ont été "sauvés" ne se trouvent pas - comme on tend à vouloir nous le faire croire - dans les pays en détresse, mais surtout en Allemagne et en France.
En effet, une part importante des sommes débloquées finit dans les caisses des créanciers de ces banques sauvées.
Quant aux financiers qui ont fait de mauvais investissements, ils se retrouvent protégés contre toute perte aux frais de la collectivité. Et ce contrairement aux règles de l'économie de marché.
Pourquoi ? Qui encaisse l'argent ?



Quand l'Europe Sauve ses Banques, qui Paye?_La... par Darwin_Kayser

Aucun commentaire:

Publier un commentaire